En mars, découvrez les nouveautés le retour d’un grand scénariste dans un de ses univers cultes, autrement dit Serge Le Tendre et Frédéric Peynet avec Pygmalion, aux éditions Dargaud

1996 : la gloire d’héra. 2001 : Tiresias. Si ces deux dates vous semblent marquantes, alors vous devez être ravi que je me lance dans cette présentation. Si au contraire elles ne vous disent rien, je suis donc libre de vous offrir une belle découverte.

Est-ce que le nom de Serge Le Tendre vous est plus familier ? Il est le scénariste de la cultissime Quête de l’oiseau du temps, sur un dessin du non moins culte Régis Loisel. Il a co-créé Jérôme K Jérôme Bloche et écrit le western Chinaman.
Et donc, il a scénarisé deux séries courtes dessinées par l’immense Christian Rossi, La Gloire d’Héra et Tiresias. Deux incursions dans les mythes antiques qu’il finit par renouveler 20 ans plus tard en compagnie d’un autre excellent dessinateur, Frédéric Peynet. Et ça, c’est Pygmalion – la vierge d’ivoire. Un one-shot cette fois-ci, de 86 pages, publié chez Dargaud et non plus chez Casterman.

Peut-être que vous ignorez qui est Pygmalion ? Je fais les présentations.
Voici donc un jeune homme qui veut devenir un grand sculpteur. Pygmalion est jeune, beau et totalement insensible aux marques d’affection de sa voisine Agapé. Pour leur malheur, les deux jeunes gens vont attirer l’attention de la déesse Aphrodite. Et il faut se méfier de ce que l’on prie les dieux de nous accorder. Parfois… ils répondent…

Attention, il y a souvent erreur avec Pygmalion. À tort, on croit que l’effet Pygmalion c’est qu’une femme soit poussée vers le haut par un homme.

Le Tendre place au cœur du propos la tendance humaine, ici masculine, à pourchasser un rêve inatteignable en délaissant un possible satisfaisant. Il y a de nombreux proverbes, en français, sur ce sujet : chasser la proie pour l’ombre. Prendre des vessies pour des lanternes… On parle insatisfaction chronique, on parle aveuglement artistique. Mais le problème, ici, c’est Pygmalion, pas Agapé.
Comme tous les récits mythologiques grecques, cette histoire vise à nous faire réfléchir. Leur force, c’est d’y parvenir toujours 2000 ans plus tard.

Une posture qui convient bien à Serge Le Tendre. Comme auparavant sur Tiresias et la Gloire d’Héra…

 

 

Cette fois-ci, c’est avec un nouveau dessinateur qu’il se lance. Enfin, nouveau… Le duo Frédéric Peynet/Le Tendre n’en est pas à son coup d’essai. Les deux artistes avaient déjà produit deux mini-séries ensemble : Le projet bleiberg et Les vestiges de l’aube. Pour celles et ceux qui suivaient leur processus créatif, il était évident que ces deux-là étaient en parfaite osmose. Le Tendre offre donc à Peynet de reprendre la place d’un Christian Rossi que la brillante carrière a sans doute mené vers d’autres chemins. Et vous savez quoi ? Peynet n’a absolument pas à rougir.

Que dire de son dessin ? Déjà, qu’il livre une parfaite densité de trait. Avec lui, il n’y a pas de coups de crayons inutiles. Chaque trait apporte la quantité d’information nécessaire. Ce n’est pas pour autant qu’il s’économise… Ses planches sont riches en détails. Mais il sait doser son effort pour optimiser le confort de lecture. Et puis, il y a son sens de la lumière. Frédéric Peynet est un incroyable coloriste. Aucune ambiance n’est similaire à une autre. Ses couleurs permettent de lire le temps qui passe et les émotions qui s’expriment.
J’allais oublier… Le sens de la narration. Quand Le Tendre et Peynet s’allient, vous pouvez être certains que chaque planche sera fluide et compréhensible. Le scénariste pense dessin, le dessinateur pense histoire.

Reste une question : aimez-vous les bonnes bd historiques bien dessinées ? Si oui, vous n’avez AUCUNE, mais je dis bien AUCUNE raison de rater la sortie de Pygmalion – la vierge d’ivoire. Parce qu’en plus, vous allez la découvrir, cette vierge d’ivoire. Et qu’elle pourrait fort bien vous marquer à votre tour, homme comme femme…

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

BLYND s'associe à Yaneck Chareyre, journaliste et critique BD pour co-créer le podcast " Le Bruit des Bulles ".

L'idée est simple : chaque mois, il sélectionne trois œuvres du monde de la bande dessinée et t'explique pourquoi il les a aimées.

Blacksad arrive en audio !
Être tenu(e) informé(e)