Si je vous dis « comics de super-héros », vous pensez à quoi ? Difficile d’être passé à côté des Avengers, de Batman ou de Spider-Man, ces dernières années. Généralement, vous vous dites que ce sont des univers compliqués à aborder, car trop anciens. Et pourtant, le super-héros, c’est un genre universel, produit sur tous les continents et pas juste chez Marvel et DC Comics. Pour preuve, ce comic-book de l’américain Ben Sears édité en France par Sarbacane, Young Shadow

Dans la ville de Shadow City, le justicier Young Shadow veille toutes les nuits afin de lutter contre le crime. Il n’a pas de super-pouvoirs, c’est un héros de quartier. Il est agile, poli, inventif et il sait cogner dur quand il faut. Mais quand il met la main sur une clé que recherchent tous les flics ripoux de la ville, son activité devient plus compliquée.

Pour cette dernière proposition, on monte encore un peu l’âge du public. Young Shadow est un titre pour collégien. Il faut déjà avoir grandi un peu pour accueillir le dessin de Ben Sears. Ce n’est pas un dessin classique. Il possède un côté faussement naïf qui cache une vraie dureté. Il faut regarder ses aplats de noirs, qui répondent au jaune et blanc de la mise en couleur. Il faut regarder ses trames. C’est là, que l’on se rend compte de la profondeur de l’intention de l’artiste. Il introduit une forme d’amertume, dans son dessin.

Une amertume, que l’on retrouve dans le propos. La ville de Shadow City est acide. Elle moque Young-Shadow dans un investissement pour les autres. Sa force est sous-estimée. Et en même temps… C’est un grand ado. Depuis quand prend-t-on au sérieux les engagements citoyens de la jeunesse ? Non, en réalité, nous autres adultes, nous les prenons de haut. Regardez Greta Thunberg. Young Shadow, c’est un peu le symbole d’une jeunesse qui veut agir là où leurs aînés choisissent de rester passifs. 

Un propos extrêmement contemporain caché sous l’apparence du costume de super-héros… Pas mal non ? Mais avec Ben Sears, il y en a toujours un peu plus. Ici, c’est la Science-Fiction. Comme dans son précédent album, Volcano Trash publié en France par Kinaye. Il y a des robots, des armures de combat, de quoi donner de l’adversité à un gamin armé de deux battes pour rendre la justice. C’est parfait pour apporter de la distance et pousser le lecteur à réfléchir à ce qui est raconté. Cela permet aussi d’offrir des concepts plus barrés qui viennent apporter de la légèreté, de l’étrange… Je pense par exemple à un orphelinat de bonnes sœurs-robots.  Je glisse tout de même un petit reproche. Ces idées sont excellentes, mais pas assez nombreuses. Il y a beaucoup de terre à terre, de simplicité. Avec encore plus de folie, Ben Sears pouvait vraiment pousser son histoire au sommet. Mais c’est histoire de pinailler. Suivez ce podcast, vous verrez que j’aime pinailler…

Un propos extrêmement contemporain caché sous l’apparence du costume de super-héros… Pas mal non ? Mais avec Ben Sears, il y en a toujours un peu plus. Ici, c’est la Science-Fiction. Comme dans son précédent album, Volcano Trash publié en France par Kinaye. Il y a des robots, des armures de combat, de quoi donner de l’adversité à un gamin armé de deux battes pour rendre la justice. C’est parfait pour apporter de la distance et pousser le lecteur à réfléchir à ce qui est raconté. Cela permet aussi d’offrir des concepts plus barrés qui viennent apporter de la légèreté, de l’étrange… Je pense par exemple à un orphelinat de bonnes sœurs-robots.  Je glisse tout de même un petit reproche. Ces idées sont excellentes, mais pas assez nombreuses. Il y a beaucoup de terre à terre, de simplicité. Avec encore plus de folie, Ben Sears pouvait vraiment pousser son histoire au sommet. Mais c’est histoire de pinailler. Suivez ce podcast, vous verrez que j’aime pinailler… 

Young Shadow, c’est le nom de ce comic-book jeunesse édité en France par Sarbacane. Ben Sears commence à trouver régulièrement sa place en France et il le mérite amplement. Osez faire découvrir un tel titre à vos ados. Sortir des sentiers battus, ça a du bon. A vous d’y emmener vos ados préférés !

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

BLYND s'associe à Yaneck Chareyre, journaliste et critique BD pour co-créer le podcast " Le Bruit des Bulles ".

L'idée est simple : chaque semaine, il sélectionne trois œuvres jeunesse et t'explique pourquoi il les a aimées.

Lancement des précommandes de la série audio Blacksad !
Précommander Blacksad