Salut Marc, est-ce que tu peux te présenter ?

 

Je suis Marc Wilhelm. Je fais des voix depuis une vingtaine d’années. J’ai été la voix des pubs Nikon pendant très longtemps. Je suis à Lyon, et donc on a la chance de travailler sur plein de projets de voix différents : de la pub, de l’audioguide de musées, du doublage… J’ai un autre projet sur lequel je tourne en ce moment qui s’appelle Rôle n’Play. C’est un actual play produit par Black Book Editions. C’est une partie de jeu de rôle en ligne. Ça se trouve sur YouTube. J’ai aussi eu la chance de tourner en fiction, en télé. J’ai enchaîné ces dernières années.

Quel personnage tu joues pour BLYND ?

Quel personnage tu joues pour BLYND ?

Pour BLYND, je joue Jazz Maynard dans la B.D. du même nom. Jazz est un joueur de trompette de Barcelone, mais pas que. C’est aussi un mec très cool qu’il ne faut pas trop chercher parce qu’il a tendance à castagner assez rapidos, et a priori il est plutôt badass. C’est un mélange entre Arsène Lupin et Chet Baker. Jazz il est cool, il est très très cool. Toujours sang-froid. Sang-froid et ironie. J’aime beaucoup.

Qu’est-ce que tu penses de la BD Audio ?

Qu’est-ce que tu penses de la BD Audio ?

La B.D. Audio c’est génial. En tant que comédien, ça m’a fait un bien fou. Ça fait un moment que je fais des voix, que je tourne, et là on avait un terrain de jeu hyper ouvert. Un grand moment de liberté. Même si le scénario est celui de la B.D. un petit peu adapté, on peut vraiment prendre des libertés. Contrairement au doublage où quand on fait de la rythmo on cherche à rentrer dans les labiales de quelqu’un. La B.D. Audio c’est presque une page blanche. Je dis presque parce qu’on a quand même la B.D. à côté et donc ça guide plein de choses. Mais c’est vraiment un champ d’expression qui était très intéressant et qui m’a fait beaucoup de bien. De plus en plus aujourd’hui, on doit travailler vite. Et là, avoir le temps de travailler, le temps de chercher et le temps de créer, c’est vraiment excitant. De manière plus générale, la fiction sonore adaptée de bande dessinée, je trouve ça génial. Avoir le support de l'œuvre et créer une saga audio, c’est génial. En plus de ça, je trouve que ça permet d’avoir un parcours croisé. On peut avoir la bande dessinée et ensuite découvrir comment elle est interprétée par des comédiens, par le design sonore etc. On peut écouter BLYND avec la B.D. sous les yeux. Ou on peut écouter d’abord BLYND et ensuite -une fois qu’on s’est fait son imaginaire- aller le confronter avec celui du dessinateur. C’est super intéressant. Sans parler de l’accessibilité que ça donne aux personnes qui n’ont pas la chance de profiter de l’aspect visuel de la bande dessinée.

Lancement des précommandes de la série audio Blacksad !
Précommander Blacksad