Pour BLYND, Jean-Marc Galéra est la voix de Frankie Lambretta de la bande dessinée Brooklyn 62nd. Si tu veux en savoir sur ce polar, voici un petit résumé : Les rues de New York ne sont pas sûres : flics corrompus, tueurs sans scrupule, innocents en quête de justice... Brooklyn 62nd, ou le quotidien de Kotchenko et Reyes, deux flics du 62e commissariat de New York aux méthodes peu orthodoxes. Une plongée dans les bas-fonds de la ville, au cœur d’une ronde violente et impitoyable, où le seul moyen de mettre fin à l’enfer est de se mettre en danger.

 

Bonjour Jean-Marc, est-ce que tu peux te présenter ?

 

Je suis Jean-Marc Galéra, comédien et metteur en scène de théâtre. Ça fait pratiquement quarante ans que je fais du théâtre. Au début je ne faisais pas beaucoup de voix off ni de doublage, parce que j’étais en province donc il avait moins d’opportunités qu’à Paris. Puis en 2005, je me suis mis à démarcher un peu plus. J’avais envie de sang neuf dans mon métier. Ça n’a pas loupé ! J’ai pris un plaisir monstrueux, avec le doublage en particulier. J'ai fait beaucoup de livres audio. Et là je découvre la B.D. Audio avec BLYND.

Est-ce que tu lis des bandes dessinées ? 

 

J’avoue qu’en ce moment, je ne lis plus beaucoup de B.D. J’en ai lu énormément dans les années 80, des séries que j’ai adorées. Alors bien sûr j’ai été baigné, comme beaucoup de gens de ma génération, dans Tintin. Il y avait des séries à une époque que j’adorais. Notamment une qui s’appelait Louis la Guigne. Depuis, je trouve que la B.D. a fait des progrès fabuleux. C’est un art. On le sait maintenant. C’est considéré comme un art. Les planches vous font voyager. Je trouve ça magique.

Qu’est-ce que tu penses de la B.D. Audio ?

 

J’étais curieux de voir ce qu’allait donner une bande dessinée audio. Parce que la question qu’on se pose, c’est « Bon sang ! Comment on tente de créer du visuel rien qu’avec le son ? » Il faut donc un immense travail de design sonore. J’ai été épaté par ce que j’ai entendu sur Carthago, Brooklyn et puis Tango… Les bandes dessinées auxquelles j’ai participé. Participer à de la B.D. Audio, c’est vraiment un plaisir de gamin. Je trouve que ce qui est extraordinaire c'est d’avoir tout de suite ce plaisir de jouer. Ce plaisir immédiat du jeu. La B.D. Audio c’est assez surprenant. C’est comme être au cinéma ! Grâce à un univers purement sonore on arrive à se faire son propre cinéma.

Quel personnage tu joues pour BLYND ?

Quel personnage tu joues pour BLYND ?

Je joue Frankie Lambretta dans Brooklyn 62nd. Je peux dire que c’est un personnage de rêve. C’est un parrain, un des derniers parrains. Je crois même que c’est le dernier dans la série. Il sait qu’il n'en a plus pour longtemps, qu’on est en train de vouloir l’éliminer. Il prépare donc sa retraite. C’est un chouette personnage ! Je me souviens avoir adoré la première scène, elle met tout de suite dans l’ambiance, elle m’a aidé à trouver le personnage. Frankie Lambretta dit dans la B.D. : « Mais ça n’a jamais été personnel. C’était juste le business. Bouffer ou être bouffé. » J’ai adoré ces pensées-là. On est dans une ambiance un peu à la Scorcese, avec ce personnage et ces scènes. Il y a aussi les scènes avec les femmes. Il y a à la fois comment il prépare sa retraite, le mépris qu’il a pour pas mal de personnes… Aucun état d’âme ! Enfin voilà, du bonheur !

Lancement des précommandes de la série audio Blacksad !
Précommander Blacksad