Vous avez moins de dix-huit ans ? Vous êtes venu ici en pensant qu’on allait parler de My Hero Academia ou de ce genre de choses ? Restez jusqu’à la fin, vous serez satisfaits. Vous êtes adulte ? Vous avez déjà commencé à réfléchir à la vie de couple, ou vous êtes en plein dedans ? La suite va vous intéresser.

Comme je vous le disais en introduction, je vous présente le premier tome de la série Entre-Deux. C’est un seinen signée de la mangaka Peko Watanabe et publiée en France par Kana. 

Atsuko et Kohei vivent en couple depuis presque dix ans. Lui, Kohei, est juriste dans une grande entreprise de propriété intellectuelle. Elle, Atsuko, est une ancienne journaliste reconvertie en vendeuse de bentos dans un petit restaurant. Leur vie est une routine bien établie. Ils sont bien ensemble et ne se posent pas toutes les questions liées au mariage ou à la parentalité. Mais…
Mais Kohei apprend qu’il va être père. D’une autre femme qu’Atsuko.

Adultère, responsabilité parentale, éducation, tous ces thèmes vont être abordés au fil des 5 tomes de cette série.

Entre-deux tome 1 est un manga qui ose prendre son temps. C’était nécessaire. Car Peko Watanabe vient toucher des points très sensibles dans la culture japonaise. Le rôle du couple et de la cellule familiale est toujours un marqueur social fort au Japon. Evidemment, de nouveaux modèles familiaux se développent. Le Japon est une île culturellement isolée, mais les mouvements sociétaux mondiaux la touche aussi. À noter que ce manga date de 2009 et que cette prise de position de la mangaka était déjà osée

Bref, revenons-en à l’histoire : Kohei et Atsuko sont déjà un coupe hors-norme. Ils auraient dû se marier et faire des enfants sans attendre aussi longtemps. Lui a une situation professionnelle stable et solide. Elle, un peu moins, mais la tradition aurait voulu qu’elle s’arrête de travailler. Et pourtant, ils n’ont prévu, ni mariage ni enfant.

Pour l’autrice, les deux personnages sont importants. Elle présente la situation de chacun avant de poser l’élément déclencheur à la fin du premier chapitre. Et au fil des pages, elle exposera les sentiments de chacun. Il n’y a pas d’un côté, le mâle infidèle et la pauvre compagne trompée. Il y a deux adultes qui vivent déjà leur relation différemment.

Evidemment, cette différenciation va s’accentuer. Quand Kohei réussira à lui annoncer la nouvelle, Atsuko aura son mot à dire. Elle se positionne, elle n’est pas cette femme japonaise soumise que la tradition veut donner à voir. 

Takano, la mère de l’enfant à venir est elle aussi une figure très intéressante. On ne peut pas vraiment parler de triangle amoureux. Mais là encore, on a une femme qui reste actrice de sa situation. Et qui n’entend pas se soumettre aux attendus masculins.

C’est une autrice qui écrit cette histoire, et cela se ressent.  Elle pose la voix d’un autre Japon, elle annonce une autre place pour les femmes japonaises. 

Maintenant que je vous ai parlé de l’histoire, passons au dessin. Peko Watanabe possède un style, sur ce premier tome, qui demande encore à se stabiliser. On sent, au fil des chapitres, son évolution personnelle. Comme ses personnages, elle est prise entre deux feux. On sent une forme de respect envers les codes du dessin shojo : simplicité, focus sur les personnages. Mais on voit aussi en elle une artiste plus underground, plus dans l’intensité que dans la maîtrise. On sent l’énergie qui couve dans le trait et qui ne demande qu’à s’épanouir hors des contraintes habituelles.
Là encore, lire l’ensemble de la série permettra de voir comment elle évolue

Le tome 1 d’Entre-deux, de Peko watanabe chez Kana, est une œuvre qui pourra toucher les lecteurs français qui se posent des questions sur leurs propres relations de couple. C’est une œuvre dont on sent la sincérité et qui mérite d’être lue pour la déclaration d’indépendance des femme japonaise, qu’elle promet d’être.

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

BLYND s'associe à Yaneck Chareyre, journaliste et critique BD pour co-créer le podcast " Le Bruit des Bulles ".

L'idée est simple : chaque mois, il sélectionne trois manga et t'explique pourquoi il les a aimées.

Lancement des précommandes de la série audio Blacksad !
Précommander Blacksad