Le mariage arrangé… Un sujet qui questionne énormément les japonais.. Même si elle ne représente plus que 6% des mariages, c’est encore trop. 

Mais les auteurs et autrices de manga y trouvent un vecteur d’histoires et de quiproquos dont ils ne sauraient se priver. Comme ici, dans A couple of Cuckoos tome 1, de Miki Yoshikawa édité par Pika.

Umino est un lycéen modèle. Il vit dans une famille pauvre, avec des parents pas franchement à la hauteur, mais il fait le maximum pour être le meilleur élève. Erika Amano vit dans une famille riche, n’est pas très forte en classe et étale sa vie sur les réseaux sociaux. Ces deux jeunes ont été victime d’un échange de berceau. A la naissance, les soignants se sont trompés et ont placé les enfants dans les mauvaises familles.

Pour régler cette question, ils vont devoir se marier ensemble.

On va pas le nier. Oui, Miki Yoshikawa utilise quelques ficelles scénaristiques un peu clichés pour lancer son histoire. Les bébés échangés (les fameux coucous du titre), le grand écart familial… C’est facile. Pour autant, on a le sentiment que l’autrice en fait quelque chose de bien plus intéressant.

Ce premier tome se concentre principalement sur les deux héros. L’autrice dresse des portraits nuancés des personnages. S’ils semblent un peu caricaturaux au départ, Yoshikawa introduit suffisamment de détails décalés pour leur donner une vraie profondeur. Avec A couple of Cuckoos, on reste sur une comédie romantique. Mais la figure du trio amoureux est ici un peu revisitée. Umino aime une fille de sa classe, avec laquelle il est en concurrence sur le plan scolaire. L’arrivée d’Erika vient le gêner en fait. Lui n’a pas l’intention de perdre de vue son véritable objectif. Il aura de meilleurs résultats que Hiro Segawa et elle sortira avec lui. 

 

Mais évidemment, on sait bien que le vrai enjeu romantique, ce sera le duo Erika/Umino. Mais l’autrice offre un chemin suffisamment détourné pour que le lecteur ne sache pas comment on va arriver à rassembler les deux héros. En attendant, on se régale à découvrir les proximités et les antagonismes entre les trois personnages. On s’amuse des clichés sur les différences de classes sociales.

 

Le dessin, comme le propos, est léger, sympathique, lumineux. Le découpage met énormément l’accent sur les personnages, sur leurs mimiques. Normal pour une comédie romantique. Mais tout cela crée de la proximité, de l’empathie. Et on se prend à la fin du premier tome, à vouloir savoir comment ça va se terminer.

 

Et bien oui, A couple of cuckoos tome 1, de Miki Yoshikawa chez Pika, c’est un manga pour midinette. Et c’est pas parce que l’on est un homme que l’on ne peut pas apprécier une bonne comédie romantique à l’occasion !

 

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

Écouter notre podcast "Le Bruit des Bulles"

BLYND s'associe à Yaneck Chareyre, journaliste et critique BD pour co-créer le podcast " Le Bruit des Bulles ".

L'idée est simple : chaque mois, il sélectionne trois sorties manga et en fait une critique.

Lancement des précommandes de la série audio Blacksad !
Précommander Blacksad